Dar Hammouda Pacha – Réception et banquets

L’Histoire : La majesté d’une grande demeure
Le Dar Hammouda Pacha, construit par le souverain mouradite Hammouda Pacha vers le milieu du XVIIème siècle, se retrouve entre les mains de la famille Chahed à partir de 1872. Celle-ci le cède, en 1995, au groupe Poulina qui y entreprend de grands travaux de restauration pour le dédier enfin à l’art culinaire.
Comme toute grande demeure, l’accès se fait par une driba, suivie de deux sqifa en chicane afin d’isoler la cour du regard indiscret, du bruit et de toute autre nuisance venant de la rue.
Après ce cheminement, on découvre une cour majestueuse. On y retrouve les assises alternées dans les arcs et les linteaux des portes et fenêtres de l’architecture mouradite mais le placage de pierre a été remplacé en grande partie par de la céramique à dominante bleue, suivant ainsi la mode husseinite, développée par la cour beylicale. La pierre kadhal reste cependant prédominante : dallage de la cour, colonnes et chapiteaux, encadrement des portes et fenêtres. Notons que cette pierre ne tardera pas à être déclassée par le marbre blanc, importé d’Italie.

La petite histoire : Pour l’amour d’une favorite
Une tradition orale bien établie affirme que le grand souverain Hammouda Pacha aurait ordonné l’édification de cette belle demeure pour y loger sa favorite, non loin de la Kasbah, siège du gouvernement, ce qui lui permettait de fréquenter les lieux à loisir.
‘Non’ disent d’autres sources, la demeure fut habitée par la princesse Aziza Othmana, la grande bienfaitrice de Tunis, qui aurait été l’épouse de Hammouda Pacha.
Mais à quoi bon s’acharner à vouloir rétablir la vérité historique ? Disons simplement que ce fut l’amour qui fut à l’origine de cette magnifique œuvre architecturale, qu’il fût l’amour fou pour une favorite ou l’amour conjugal plus sage pour une grande dame dans l’histoire de Tunis.

Dar Hammouda Pacha – Réception et banquets

L’Histoire : La majesté d’une grande demeure
Le Dar Hammouda Pacha, construit par le souverain mouradite Hammouda Pacha vers le milieu du XVIIème siècle, se retrouve entre les mains de la famille Chahed à partir de 1872. Celle-ci le cède, en 1995, au groupe Poulina qui y entreprend de grands travaux de restauration pour le dédier enfin à l’art culinaire.
Comme toute grande demeure, l’accès se fait par une driba, suivie de deux sqifa en chicane afin d’isoler la cour du regard indiscret, du bruit et de toute autre nuisance venant de la rue.
Après ce cheminement, on découvre une cour majestueuse. On y retrouve les assises alternées dans les arcs et les linteaux des portes et fenêtres de l’architecture mouradite mais le placage de pierre a été remplacé en grande partie par de la céramique à dominante bleue, suivant ainsi la mode husseinite, développée par la cour beylicale. La pierre kadhal reste cependant prédominante : dallage de la cour, colonnes et chapiteaux, encadrement des portes et fenêtres. Notons que cette pierre ne tardera pas à être déclassée par le marbre blanc, importé d’Italie.

La petite histoire : Pour l’amour d’une favorite
Une tradition orale bien établie affirme que le grand souverain Hammouda Pacha aurait ordonné l’édification de cette belle demeure pour y loger sa favorite, non loin de la Kasbah, siège du gouvernement, ce qui lui permettait de fréquenter les lieux à loisir.
‘Non’ disent d’autres sources, la demeure fut habitée par la princesse Aziza Othmana, la grande bienfaitrice de Tunis, qui aurait été l’épouse de Hammouda Pacha.
Mais à quoi bon s’acharner à vouloir rétablir la vérité historique ? Disons simplement que ce fut l’amour qui fut à l’origine de cette magnifique œuvre architecturale, qu’il fût l’amour fou pour une favorite ou l’amour conjugal plus sage pour une grande dame dans l’histoire de Tunis.

56, rue Sidi Ben Arous
Tel : +216 71 56 65 84

{mosmap width='200'|height='200'|lat='36.798688'|lon='10.169793'|zoom='14'|mapType='Plan'|text=''|tooltip='DWO'|marker='1'|align='center'}

Voir plus

Palais et Grandes Demeures
Mosquées et Zaouias
Souks et Artisans
Découvertes