El Ali – Restaurant et Café Culturel

El Ali, propriété des Bouhadra, est situé non loin de leur maison familiale. Acquis comme immeuble de rapport, il aurait pu continuer, indéfiniment à être occupé par des locataires que protège le droit au maintien dans les lieux.
Mais voilà qu’un incendie accidentel survient et change la donne ; El Ali est endommagé, au point de ne plus être habitable et les héritiers de se retrouver avec une ruine ou presque. « Ce fut le déclic » nous avouent-ils.

Plutôt que de tout raser, l’idée d’une restauration et d’un projet culturel a germé dans les esprits. Après cinq longues années de travaux et plusieurs découvertes, dévoilant l’histoire architecturale de la maison, celle-ci s’ouvre enfin au public.

Sa découverte se fait dans un mouvement ascendant. Au premier niveau, une boutique d’artisanat artistique où prédominent les cuivres, produits par la maison dans les ‘Ateliers du roi’, ouverts à la visite.
Quelques marches conduisent à une cour couverte éclairée par des fenêtres hautes. Les portes à panneaux sculptés, l’étagère qui court sur les quatre côtés et le plafond à solive sont en bois foncé contrastant avec la simplicité des murs clairs. Ce niveau est réservé à la restauration où la cuisine se veut, exclusivement, tunisoise.

Au niveau suivant s’est installé un confortable café-littéraire, donnant sur une première terrasse que surmonte une deuxième.
Cette dernière est un véritable balcon sur les toits d’un quartier-charnière entre le centre de la Médina et la ville européenne. Deux symboles pointent vers le ciel, d’un côté le minaret de la Grande Mosquée, de l’autre les clochers de la cathédrale, matérialisant ainsi la coexistence pacifique des deux espaces.

El Ali – Restaurant et Café Culturel

El Ali, propriété des Bouhadra, est situé non loin de leur maison familiale. Acquis comme immeuble de rapport, il aurait pu continuer, indéfiniment à être occupé par des locataires que protège le droit au maintien dans les lieux.
Mais voilà qu’un incendie accidentel survient et change la donne ; El Ali est endommagé, au point de ne plus être habitable et les héritiers de se retrouver avec une ruine ou presque. « Ce fut le déclic » nous avouent-ils.

Plutôt que de tout raser, l’idée d’une restauration et d’un projet culturel a germé dans les esprits. Après cinq longues années de travaux et plusieurs découvertes, dévoilant l’histoire architecturale de la maison, celle-ci s’ouvre enfin au public.

Sa découverte se fait dans un mouvement ascendant. Au premier niveau, une boutique d’artisanat artistique où prédominent les cuivres, produits par la maison dans les ‘Ateliers du roi’, ouverts à la visite.
Quelques marches conduisent à une cour couverte éclairée par des fenêtres hautes. Les portes à panneaux sculptés, l’étagère qui court sur les quatre côtés et le plafond à solive sont en bois foncé contrastant avec la simplicité des murs clairs. Ce niveau est réservé à la restauration où la cuisine se veut, exclusivement, tunisoise.

Au niveau suivant s’est installé un confortable café-littéraire, donnant sur une première terrasse que surmonte une deuxième.
Cette dernière est un véritable balcon sur les toits d’un quartier-charnière entre le centre de la Médina et la ville européenne. Deux symboles pointent vers le ciel, d’un côté le minaret de la Grande Mosquée, de l’autre les clochers de la cathédrale, matérialisant ainsi la coexistence pacifique des deux espaces.

45 bis, rue Jemaâ Zitouna
Tel : +216 71 32 19 27 / +216 22 80 06 95
e-mail: restoetcafeculturelelali@gmail.com


{mosmap width='200'|height='200'|lat='36.798963'|lon='10.174541'|zoom='14'|mapType='Plan'|text=''|tooltip='DWO'|marker='1'|align='center'}

Voir plus

Palais et Grandes Demeures
Mosquées et Zaouias
Souks et Artisans
Découvertes